Enfants en difficultés d'apprentissage à Rennes

 

Retrouver la joie d’être le parent d’un enfant épanoui

 

sortir du doute, retrouver un équilibre, construire les bases fondamentales du développement de votre enfant

 

 

 

Se faire accompagner pour voir votre enfant aller vers un bon développement et retrouver une confiance en lui

  • Sortir des incompréhensions, de la frustration, des conflits, et retrouver des moments de complicité avec votre enfant
  • Savoir quoi faire pour aider son fils ou sa fille
  • Construire de solides bases pour le développement harmonieux de votre enfant : les émotions (sécurité, relations, confiance en soi, …), sur le corps (posture), et la cognition (apprentissages, concentration, mémoire)

 

Perdu(e) face aux difficultés de votre enfant ?

Vous vous sentez parfois démuni, dépassé, submergé.

Votre enfant se fait punir, gronder par la maitresse. Il bouge trop, son comportement est inadéquat en classe. « Il ne fait pas d’effort à l’école ». Il manque de coordination, est trop lent. Il n’arrive pas à se concentrer.

Ou au contraire, tout se passe bien à l’école, et c’est à la maison que rien ne va. Le stress accumulé à l’école éclate à la maison, et la vie devient impossible à la maison. Il manque de volonté pour les devoirs, n’arrive pas à rester assis sur une chaise. Il n’arrive pas à mémoriser.

Mais votre enfant peut être à l’inverse très calme, réservé, et ne trouve pas sa place à l’école. Il est stressé, il a des troubles de sommeil.

Les troubles de votre enfant sont inclassifiables et vous ne savez pas quoi faire ?

 

Etre parent n’est pas toujours un long fleuve tranquille

Vous vous sentez par moment coupable d’avoir des pensées du type « ma fille est insupportable », « mon fils m’épuise », ou coupable de ne pas avoir fait suffisamment de choses pour que votre enfant ait un comportement dit « normal ».

Vous avez peut-être déjà consulté un ou plusieurs spécialistes pour poser un diagnostic (orthophoniste, bilan neuro-visuel, bilan ORL, pédopsychiatre, psychologue…), avec souvent des délais d’attente longs.

Faut-il demander une AVS à l’école ? Dois-je m’y prendre autrement avec mon enfant ? Les choses peuvent-elles s’améliorer ?

 

 

N’attendez pas que les choses s’aggravent

Non, vous n’êtes pas une mauvaise mère / un mauvais père. Si votre enfant à un trouble, c’est normal d’avoir des difficultés. Et si vous êtes arrivé sur cette page, c’est que vous vous inquiétez pour votre fils / fille. Vous êtes un donc un BON parent !

Ne baisser pas les bras, votre enfant a besoin de vous.

Grâce à votre travail et celui de votre enfant, vous apprendrez à changer les réactions réflexes, à changer les schémas émotionnels et mentaux, à construire les briques de base d’une maison solide que votre enfant habite : son corps et son mental !


 

Vous avez des questions, j’ai des réponses.

Je m’appelle Thaïs Leboisselier et je peux sûrement vous aider.

Faites le premier pas, appelez-moi.

Remettons votre enfant sur les bons rails.

 

En moyenne, les parents attendent 4 ans avant de demander de l’aide. Autant de temps de retard accumulé, à l’âge où les apprentissages vont de plus en plus vite ! N’en faites pas partie !

De nombreux parents, en quête de solutions pour aider leurs enfants en difficultés d'apprentissage, s'intéresse à différentes pratiques. Les réflexes archaïques, la sophrologie, l'art-thérapie en fond partie. Ce sont des pratiques qui ont fait leurs preuves rapidement  et durablement.

 

 

 

 

 

enfant en difficulté d'apprentissage à rennes

Les réflexes archaïques, vous connaissez ?

Il faut savoir que les réflexes archaïques (ou réflexes primitifs, c'est un synonyme) constituent l'un des outils les plus anciens et simples utilisés pour évaluer l'intégrité du système nerveux central à la naissance : bébé agrippe le doigt qu'on lui donne, tourne la tête et ouvre sa bouche quand on lui effleure la joue ou les lèvres, fait des mouvements de marche avec ses jambes... C'est ce qu'utilisent tous les médecins depuis toujours. Ce qui est moins connu du grand public et non utilisé en médecine traditionnelle, c'est la complète maturation des réflexes primitifs qui doivent laisser place aux réflexes posturaux et aux mouvements contrôlés. Ces réflexes sont au nombre de 70 environ. Les premiers émergent à 9 semaines in utero, d'autres au cours de la grossesse, d'autres encore au moment de la naissance et les derniers dans les premiers mois de vie. Chaque réflexe, doté d'un programme spécial, joue un rôle essentiel dans l'acquisiotn d'habilités et prépare le réflexe suivant. il émerge selon un ordre préétabli, commun à tous. Il mature au cours de la phase d'activité plus ou moins longue, puis s'efface quand la nouvelle compétence en lien avec ce réflexe est acquise. Les découvertes en neurosciences démontrent que la présence de réflexes résiduels peut entraîner une immaturité neuro-sensori-motrice parasitant le développement des aptitudes de base et les futurs apprentissages scolaires. Les détecter permet ainsi d'isoler le dysfonctionnement et d'y remédier à travers un programme ciblé et personnalisé.

 

En tant que parents, vous êtes les premiers à observer ou reconnaître que votre enfant paraît différent, a des difficultés dans un domaine d'apprentissage. Cela peut être dans la sphère motrice, émotionnelle ou cognitive.

 

Certains d'entre vous me disent par exemple :

« Il a des problèmes de concentration, d’attention,… Il ne tient pas en place, il bouge tout le temps,… ou « c’est un rêveur, il joue avec sa gomme, son stylo,… »,

« Il n’a pas le temps de finir son travail en classe, … » ou « Son travail est brouillon, sale, il y a des ratures,… »,

« Il fait plein de fautes d’orthographes, même à la recopie, il ne se relit pas. »,

« Il manque d’autonomie, faut toujours être derrière lui,… »

« Il est gentil, travailleur, il travaille beaucoup mais ça n’entre pas,… »,

 

Jusqu'ici non détectées, ou d'apparence anodines, vous vous apercevez au fil du temps que les difficultés de votre enfant viennent parasiter ses apprentissages plus complexes ou les ralentir. Autant d'énergie qu'il ne peut pas utiliser, ce qui le dessert dans ses nouvelles acquisitions. Certains enfants sont par ailleurs déjà étiquetés : "dyslexique", "a un trouble de dysgraphie", TDAH, a un trouble vision-spatiale...

Pourquoi "intégrer" ses réflexes PRIMITIFS ?

En pleine croissance, le système nerveux central permet à votre enfant de s'adapter efficacement à son environnement social et physique. La présence des réflexes primitifs est primordiale pour le développement des réseaux neurologiques. Mais si cette présence persiste, elle est aussi le signe d'une immaturité des acquisitions de base pouvant entraver la suite des apprentissages. Pour y accéder, l'enfant met en place des schémas de compensation.

On parle de ces enfants comme des enfants en difficultés scolaires, timides, impulsifs, maladroits, toujours en mouvement, bagarreurs, etc. Certains sont déjà vu par un orthophoniste, un kinésithérapeute, un psychomotricien, un ergothérapeute, un psychologue, un orthoptiste... c'est déjà très bien, mais cela peut être long et fastidieux pour certains enfants. L'intégration des réflexes archaïques permet d'accélérer le travail de ces professionnels, ou tout simplement de débolquer une situation qui ne progressait plus. Aussi, je ne me substitue pas à un orthophoniste, un kiné ou un psychomotricien : j'accompagne votre enfant pour construire avec lui des fondations solides, les briques de base de ses apprentissages, pour que les autres professionnels puissent s'appuyer dessus.

Sachez qu'il n'est jamais trop tard pour agir et alléger ses difficultés au quotidien.


Comment agir sur nos réflexes ?

Notre objectif est d'agir de manière à stimuler et coupler tous nos sens par le mouvement. Par exemple, en même temps que je suis du regard un objet en mouvement, je contrôle mon équilibre et ma posture. Je recommence le même exervice mais les yeux fermés et avec un objet bruyant. En même temps que je suis l'objet bruyant (sens auditif), j'active mes sens de l'équilibre (ma conscience du corps dans l'espace) et ma dynamique posturale. Ainsi, chaque sens se développe et se renforce par les informations des autres. L'observation est faite sur la façon dont mon corps réagit à la stimulation.

 

Mais votre enfant a peut-être tous ces réflexes intégrés, et il souffre plutôt de stress, de manque de confiance en soi, a subit des événements traumatisants, a des angoisses, des phobies ? Et cela le gène dans son parcours scolaire, ou dans son quotidien ?

Enfant avec difficulté émotionnelle à Rennes

Et la sophrologie, vous connaissez ?

La sophrologie, ce n'est pas que de la relaxation. Dans une séance de sophrologie, on apprend plusieurs techniques de respirations qui ont de nombreux bénéfices : pour retrouver de l'énergie, pour évacuer les tensions, ou encore pour apaiser nos émotions.

On pratique aussi des exercices de relaxation dynamiques.Ce sont des mouvements doux issus du yoga.

Enfin, on utilise des techniques de visualisation positive, au cours de séance de détente, qui vont nous aider à nous débarrasser du stress, des pensées négatives ou des angoisses.

 

Les enfants sont particulièrement réceptifs à la sophrologie

Ces différents exercices peuvent les aider à gérer les émotions, à renforcer leur confiance en eux, à favoriser un sommeil de qualité, ou encore à travailler la concentration.

Cela permet également à d'autres enfants avec des besoins plus spécifiques à accepter leur situation (deuil, maladie, accident, déménagement non accepté), qui impacte leurs apprentissages, leur quotidien. Ils vont alors vivre avec un sourire retrouvé.

 

Un outil complémentaire pour favoriser la communication avec l'enfant : l'art-thérapie

Lors de mes séances, je vais utiliser en complément l'art-thérapie pour aider l'enfant à s'exprimer différemment que par des mots. Par exemple, le dessin peut être un moyen d'expression plus facile pour l'enfant que les mots. Autre exemple : l'expression d'un sentiment par un instrument de musique (tambour, carillon, flute...) peut être aussi un moyen plus facile pour d'autres enfants.

IMP : Intégration Motrice Primordiale, une aide côté réflexes archaïques

La non-intégration d’un réflexe archaïque ou primitif peut entraîner un « parasitage » dans notre fonctionnement interne et risque de se manifester particulièrement quand nous sommes sous stress ou en situation d’apprentissage ou situation nouvelle.

Voir ici plus de détails sur la pratique des réflexes archaïques...

 

SOPHROLOGIE / RELAXATION

La sophrologie est une méthode psychocorporelle exclusivement verbale et non tactile, la sophrologie emploie un ensemble de techniques qui vont à la fois agir sur le corps et sur le mental. Elle combine des exercices qui travaillent à la fois sur la respiration, la décontraction musculaire et l’imagerie mentale (ou visualisation). Toutes ces techniques permettent de retrouver un état de bien-être et d’activer tout son potentiel.

Voir ici plus de détails sur la pratique de la sophrologie...

 

ATELIER MULTI-ACTIVITES REFLEXES

Sous forme de séance de groupe, je propose différentes activités, à travers une thématique précise (exemple :  enfants en difficultés d'apprentissage,...) qui vont permettre d'améliorer le quotidien des apprenants.

Séances de Brain-Gym / IMP , séances de sophrologie et séances d'art-thérapie

 

Voir ici plus de détails sur la pratique des ateliers de groupe multi-activités réflexes...

 

 

 

Mes pratiques ne se substituent en aucun cas à une équipe médicale : ce sont des techniques complémentaires, plutôt situé dans le domaine de la prévention. Je peux donc également être amenée à ré-orienter certains patients vers les professionnels adéquats en fonction des problématiques rencontrées.

 

Votre enfant à des difficultés d'apprentissage ? Vous habitez dans la région de Rennes ?